Camille Boitel

Camille Boitel

Carte Blanche à Camille Boitel

Cie L’immédiat 

Samedi 13 à 20h30 / Grande scène / Tout public / Durée : 30 minutes

Un soir d’automne, passant devant l’opéra, il y avait de la lumière, je suis entrée. C’est là que j’ai rencontré Camille Boitel qui, robustement paré des atours d’une femme, essayait de danser avec un jeune homme qui pratiquait l’art de la fugue… Mais elle était prête à tout pour obtenir cette danse. J’en ai pris de la graine. Les années ont passé, une scène s’est installée dans mon champ et mon parcours de spectatrice à recroisé ses planches, L’Immédiat, l’Homme de l’Hus… Je me suis prise à rêver de l’inviter, mais l’équipe technique faisait la tête, … “principe de réalité”
Et quand (notre grange s’est noyée/ tout s’est effondré) chez nous, il y a eu cette conversation téléphonique…
– La construction du vide (pièce courte)
– Le poids des choses
“Nous tombons par terre en permanence, nous sommes lourds, pesants,
écrasés, attachés au sol malgré nous; cela nous rend si sûr du poids.
Ce poids qui nous jalonne, nous installe en nous-même.
Et quand nous nous penchons au-dessus du vide, nous sentons le vertige
à l’intérieur de notre ventre, vertige de perdre le sol qui appuie sur
la plante de nos pieds.
Mais lorsque le sol n’appuie plus, quand le sol ne nous aime plus,
nous tombons à l’envers.”

Camille Boitel nous fait l’honneur de venir pour une performance unique travaillée spécialement sur et pour le site du festival. 



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *